Rejoignez ce groupe Facebook انضم إلى مجموعة Facebook هذه BI3 O CHRI FABOR




Contactez nous sur Whatsapp الواتساب acheter vetements au maroc
acheter vetements au maroc
 
Shopping Entre Femme Marocaine
Groupe Privé · 2 273 membres
Rejoindre ce groupe
https://vetementaumaroc.com/ Vetementaumaroc est une Boutique en ligne de vêtement femme, vêtement homme, sous vêtement et lingerie au Maroc Vetement...
 

acheter vetements au maroc

هميزات اليوم

Acheter un filtre ou purificateur d’eau pour la maison

Manger moins de viande : "Penser que la meilleure protéine est la viande est une idée-reçue absurde"

Manger moins de viande : "Penser que la meilleure protéine est la viande est une idée-reçue absurde"





Dans son livre Moins de viande, le docteur Jean-Paul Curtay, nutrithérapeute, appelle à une consommation raisonnée de protéines animales. Maladies cardiovasculaires, cancer, épidémies, substances toxiques… Les arguments sanitaires en faveur d’une alimentation moins riche en viande sont nombreux.

Votre ouvrage Moins de viande (Editions Solar, 2018) et la tribune Lundi Vert dont vous êtes signataire appellent à réduire notre consommation de viande. À quelles maladies une consommation excessive de viande expose-t-elle ?

Dr Jean-Paul Curtay :Moins de viande et Lundi vert sont des appels aux gens à consommer plus raisonnablement les protéines animales. Personnellement, je me positionne en tant que médecin et donc principalement sur les raisons sanitaires de cette démarche. Il faut d’abord remarquer que toutes les études menées sur ce sujet sont incontestables : les régimes hyper protéinés ne sont pas bénéfiques pour la santé et ne font pas maigrir, bien au contraire, puisque chaque augmentation de consommation de 250 grammes de viande par jour est associée à un gain de poids de 2 kg tous les 5 ans. En effet la viande favorise l’inflammation intestinale qui joue elle-même un rôle dans la survenue du surpoids et de diabète.Outre ces problèmes métaboliques, les personnes qui consomment de la viande présentent des risques plus élevés de cancer – et pas uniquement de cancer du côlon – et de maladies cardiovasculaires que les végétariens. Mais je trouve que le plus impressionnant est l’augmentation considérable du risque de maladie d’Alzheimer : les personnes qui consomment de la viande, même en petite quantité, souffrent deux à trois fois plus de cette maladie neurodégénérative que les végétariens.


"Au regard de ce qu’elle renferme, on aurait tout intérêt à manger moins de viande"
E-santé : Polluants, antibiotiques… quelles sont les substances contenues dans la viande qui peuvent être dangereuses pour la santé des consommateurs ?

Dr Curtay : Au regard de ce qu’elle renferme, on aurait tout intérêt à manger moins de viande. La viande contient tout d’abord beaucoup de bactéries pathogènes et de bactéries résistantes aux antibiotiques. En parallèle, plusieurs molécules toxiques peuvent être présentes : les viandes roussies ou noircies contiennent des réactifs de Maillard, celles cuites au barbecue des vapeurs d’hydrocarbures et les viandes frites des acrylamides. Mais d’une manière générale, quel que soit le mode de cuisson, les viandes mais aussi les poissons possèdent plus de polluants accumulés que les végétaux car la graisse associée aux produits animaux est un piège à polluants et à perturbateurs endocriniens. Cela s’observe notamment avec l’exemple du mercure présent dans les poissons et les fruits de mer. On a longtemps estimé ces aliments comme bénéfiques pour la santé mais aujourd’hui la pollution modifie le jeu et il faut donc se pencher sur le rapport bénéfice/risque des produits de la mer. Mieux vaut privilégier les petits poissons comme le hareng, les sardines ou le maquereau et éviter les poissons prédateurs comme le thon et l’espadon qui sont malheureusement devenus quasiment incomestibles. Les crustacés sont encore pires car ce sont des animaux filtreurs qui récupèrent et accumulent toutes les substances polluantes présentes dans l’eau , qui se concentrent sur les microplastiques qu’ils avalent.


Manger moins de viande : par où commencer ?

 9 conseils pour manger moins de viande au quotidien et nos idées pour des plats végétariens savoureux et gourmands.

1. Tenir compte des habitudes

Changer ses habitudes prend du temps. Commencer petit et avancer progressivement, c’est augmenter ses chances de réussite.

Si on achète souvent des plats préparés, il peut être intéressant de continuer à acheter des plats préparés, mais sans viande. De même, si on mange souvent des sandwichs le midi, il sera plus facile de choisir des garnitures sans viande que de commencer à préparer un pique-nique ou changer d’adresse pour son lunch.


Pas besoin de passer du jour au lendemain d’un menu classique viande + légumes à un plat 100% végétalien, local et de saison. On est là pour améliorer durablement son alimentation, pas pour suivre un régime strict qu’on abandonnera au bout de deux semaines !


2. Réduire les quantités

La consommation de viande recommandée pour la santé est de 75 à 100 g/jour par personne (dépendant du sexe, de l'âge et de l'activité physique de chaque individu). Soit environ 25 % de moins que ce que l'on mange actuellement (121g/jour).

Avant tout, le plus simple est de réduire la taille des portions de viande :


  1. choisir des morceaux plus petits (un steak de 80g par exemple) ;
  2. ne manger qu’une saucisse et pas deux ;
  3. mettre moins de haché dans la sauce bolognaise ;
  4. .....



3. Instaurer un jour sans viande

Pourquoi ne pas instaurer la même habitude à la maison ? Il n’est pas obligatoire de faire ça un jeudi. Mais prévoir un jour précis dans la semaine crée une nouvelle habitude et évite de (trop facilement) reporter le repas sans viande.

4. Préparer plus souvent les plats végé qu’on connaît déjà

Quiche aux légumesIl y a certainement déjà des plats végétariens que l’on prépare et apprécie. Probablement sans jamais s’être focalisés sur l'absence de viande. On peut commencer par les préparer plus souvent.

Parmi les classiques :

  • l’omelette ;
  • une quantité impressionnante de recettes à base de pâtes (aux 3 fromages, à la sauce tomate épicée, aux champignons des bois, au pesto…) ;
  • la salade composée gourmande ;
  • la raclette, la fondue (au fromage) ;
  • la quiche aux légumes ;
  • le risotto ;
  • la tomate-mozzarella ;
5. Végétaliser ce qu’on aime bien manger

Plutôt que tester chaque jour une nouvelle recette végétarienne, il est plus facile de végétaliser ce qu’on apprécie déjà de manger :

  • Idées pour manger moins de viande: les légumes farcis
  • Des courgettes farcies au riz, olives et fines herbes
  • Remplacer le haché de la sauce bolognaise par du haché végétal.
  • Troquer les lardons contre des graines de tournesol grillées à sec et déglacées à la sauce soja (pour le petit côté salé à ajouter à préparation).
  • Essayer un sandwich au houmous à midi, plutôt que le traditionnel jambon-fromage.
  • Opter pour la lasagne ricotta-épinards, à la place de la lasagne bolognaise.
  • Préparer (ou commander) une pizza sans viande.
  • Faire des légumes farcis au riz et aux fines herbes plutôt qu’au haché.
  • Tester des boulets liégeois sauce lapin avec du tofu ou du seitan.

6. Éviter les plats où la viande ne sert pas à grand-chose

Un sandwich poulet curry ou un thon mayonnaise goûtent surtout la sauce qui accompagne la viande. Mieux vaut un bon morceau de poulet de temps en temps que manger ce qui est parfois mis dans les « salades » pour sandwichs.

7. Remplacer la viande par quelque chose qui y ressemble

Croquettes sans viande
Des croquettes végé avec une assiette riche en légumes
Chaque supermarché a maintenant un joli choix de burgers, haché ou nuggets végétariens. Ces substituts de viande sont pratiques : l'assiette reste la même que d'habitude, on remplace juste le morceau de viande par un équivalent végétal. C'est donc une bonne option pour les débutants ou pour les jours où l’on a peu de temps.

8. Découvrir de nouveaux aliments

La cuisine végétarienne est très vaste et certaines cultures ont une grande tradition de végétarisme. Pourquoi ne pas s’en inspirer ? La cuisine indienne propose une foule de variations autour des curry de légumes, dhal (ou dal) de lentilles, beignets de pois chiches… Si les épices font partie du plaisir, rien n’empêche de les doser à son goût. Et pourquoi pas un « chili sin carne » ou un taboulé de quinoa ?

L'assiette végétarienne est évidemment généreuse en légumes de toutes sortes. On les choisit de préférence locaux, de saison et bio.

Aux légumes s'ajoute un large éventail d'ingrédients savoureux, parfois méconnus. On peut profiter d’un repas habituel pour en découvrir l’un ou l’autre. Puis, en fonction de ses préférences, on les associera pour composer de délicieuses assiettes végétariennes variées :

  • légumes cultivés, connus ou moins connus comme les pâtissons, les cardes, les panais…
  • légumes lactofermentés et graines germéesLentilles en salade végétarienne
  • Salade estivale aux lentilles et graines germées
  • plantes sauvages : orties, consoude, berce, mouron...
  • algues : laitue de mer, kelp, wakamé...
  • champignons
  • fruits frais et secs : pommes, poires, abricots...
  • céréales : riz, blé, maïs, orge, seigle, avoine, millet, quinoa, sarrasin...
  • légumineuses : pois, pois chiches, lentilles, haricots et fèves, soja...
  • graines oléagineuses : graines de sésame, lin, courge ou tournesol, chia... mais aussi noix, noisettes, olives...
  • aromates et herbes : curry, paprika, piments, cumin, persil, basilic, origan...
  • produits laitiers et œufs......


Internet regorge de recettes pour guider les novices dans leurs premières préparations. Manger moins de viande, c’est aussi découvrir de nouvelles recettes pour varier les plaisirs !

9. Tester un resto végétarien

Quoi de plus facile que d’aller directement goûter ce que des végétariens font déjà ? De quoi découvrir de nouvelles saveurs et un horizon très éloigné du menu avec la salade printanière comme seule alternative à la viande.


Aller plus loin : devenir végétarien ou végétalien
Devenir végétarien demande un peu plus d’efforts qu’être flexitarien. Mais parti sur sa lancée de « moins de viande », on pourrait être tenté de pousser l’aventure plus loin. De nombreuses personnes pratiquent le végétarisme sans aucun souci. Il est difficile d’être vraiment carencé en tant qu’adulte si l’on a une alimentation bien variée. Mais il faudra tout de même être attentif à l’équilibre des repas.


source :
ecoconso.be
e-sante.fr


Manger moins de viande : "Penser que la meilleure protéine est la viande est une idée-reçue absurde" Manger moins de viande : "Penser que la meilleure protéine est la viande est une idée-reçue absurde" Reviewed by hmiz tak on janvier 10, 2019 Rating: 5

Aucun commentaire:

Autres Annonces Maroc

VENTE FILTRE A EAU MAROC
Fourni par Blogger.
https://www.livechatalternative.com/